La rentrée

Une rentrée morose avec la multitude de mauvaises nouvelles pour le pouvoir d’achat des français.  Une mise à mal qui n’est autre qu’un ensemble de solutions préconisées par la droite libérale la plus dure, qui oublie les plus fragiles : les chômeurs, les retraités, les jeunes, les familles… Dans ce contexte, on peut s’interroger sur la politique menée et les réponses   apportées par la municipalité en place qui n’évoque que la rigueur nationale pour justifier ses décisions et qui, en guise de main tendue, augmente, par exemple, encore le tarif des cantines. Le prétexte est une hausse des tarifs de l’agglo.  Madame le Maire, être en charge de la gestion de Portes- lès- Valence, c’est faire des choix et les assumer sans se trouver d’excuses.

Contactez-nous

%d blogueurs aiment cette page :