Voilà pourquoi le Président souhaite la victoire des Bleus.

Voilà pourquoi le Président souhaite la victoire des Bleus.

Retour en arrière. Nous sommes en 1998. La Coupe du monde se tient en France, qui vit au rythme des Bleus jusqu’à leur triomphe le 12 juillet face au Brésil.

Le pays exulte. Son président aussi. Jacques Chirac, présent dans les tribunes le jour J, reste dans les mémoires comme le plus grand supporter des Bleus, portant le maillot, animant la « Ola » et fêtant la victoire aux côtés de l’équipe de France. Cette année-là, sa cote de popularité dégringole non-stop de mars à juin, passant de 55% à 45% en juin.

Quand soudain, le sursaut : en juin puis en juillet, les deux mois qui ont mené au sacre de la France, la « confiance » des Français envers leur président est retrouvée

La cote du président connaît un bond spectaculaire, de sept points en juin (de 45 à 52%) puis en juillet (de 52 à 59%).

Une embellie qui ne durera pas : les mois suivants, elle chute de nouveau. Coïncidence ?

Pour Monsieur Macron, ce sera pareil : Il y aura heureusement une justice : les Français ne sont pas complètement aveuglés par le foot.

Ils n’oublieront pas longtemps leur perte de pouvoir d’achat, leur retraite qui s’éloigne, les services publics qui dépérissent….

%d blogueurs aiment cette page :